• Exoplanètes.

    En 1995 fut découverte la première exoplanète (autour de l'étoile 51 Pegasi), c'est-à-dire une planète orbitant autour d'une autre étoile que le Soleil. Depuis cette date, près de 1.000 planètes ont été découvertes. L'objectif des différentes missions de recherche, est de trouver des mondes semblables au nôtre et éventuellement découvrir une nouvelle forme de vie. Si un seul de ces mondes était habité, cela signifierait qu'il y aurait des milliers de civilisations (probablement sous forme de bactéries mais quand même). L'un des instruments spécialisés dans la recherche d'exoplanètes est le photomètre Kepler lancé le 07 mars 2009 par la NASA. Celui-ci vient de transmettre aux scientifiques ses derniers résultats d'observation, interprétés sous la forme d'un graphique. Ce dernier nous renseigne sur la quantité d'étoiles possédant un système planétaire, d'au moins une planète. On considère aujourd'hui qu'une étoile possédant un tel système, serait tout à fait banal. Une généralité, en somme !

    D'après les dernières analyses, cette généralité serait appuyée par ce graphique qui nous donne une proportion d'environ 20 milliards d'étoiles, possédant au moins une planète comparable, en taille, à notre Terre. Malheureusement, ces statistiques ne concernent que des planètes orbitant à moins de 50 millions de km de leur étoile (plus proches que Mercure de notre Soleil !), ce qui n'en fait pas vraiment des lieux de séjour très recommandés pour la vie. Le nombre d'étoiles de type solaire accompagnées de planètes comme la Terre, c'est-à-dire orbitant dans la zone habitable de leur étoile, est bien inférieur. Seules quatre planètes remplissent cette condition pour le moment...
     

    130112
     
    La courbe bleue du graphique ci-dessous, nous montre le déplacement de la zone habitable selon la taille de l'étoile. Plus une étoile est grosse, plus la zone s'éloignera. Si notre Terre orbitait autour d'une étoile de taille sensiblement supérieure au Soleil, tout en restant à sa distance actuelle (150 millions de km), nous serions en dehors de cette zone de vie ! Ce graphique nous démontre également pourquoi Mars est aujourd'hui inhabitable...
     
    zone habitable
     
    Le télescope/Photomètre Kepler de la NASA.
     
    telescope-kepler
     
    Dossier réalisé par ALEXIS GIACOMONI.

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :